Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

« L’émotion est nègre, comme la raison est hellène »critiques et analyses

Posté par: Oumar Maiga| Mercredi 07 novembre, 2012 17:54  | Consulté 22513 fois  |  51 Réactions  |   

Ce passage de Senghor symbolisait le 'complexe' quand on grandissait et je m identifais mieux avec "le tigre qui ne clame pas sa tigritude" de Soyinka mais plus le temps passe plus je me retrouve en train d admirer la profondeur de l intellect de Senghor et sa solitude parmis ses pairs apres l independance dans la foulee de l africanisation.  Cet homme etait un cerveau qu on a pas encore fini d apprecier, en tout cas je le redecouvre.  Lui et Cesaire etaient des pionniers dans l honnetete intellectuelle et la capacite de se resourcer tout en restant moderne.
Soukouna
« L’émotion est nègre, comme la raison est hellène »
Bonjour à tous,
Merci Maiga pour ce texte.
Pour ma part j'ai longtemps cru à ce complexe que pouvait ressentir certains tandis que d'autres ressentaient les choses autrement et ne clamaient pas leur tigritude. Mais au fur et à mesure que je lis là-dessus, bien que ces complexes puissent exister chez les populations, j'ai des doutes sur les complexes de nos élites en Afrique occidentale.
Quand je regarde par exemple cette vidéo, je vois un homme de pouvoir. Pas un complexé. Je vois un homme qui se positionne comme le père d'un pays dont il est le premier chef. Qui choisit ses amis et ses ennemis. Ces images de révoltes m'ont frappées par leur ressemblance à celles de la crise électorale au Sénégal en début d'année sous Wade.
http://www.youtube.com/watch?v=Z-flSF6NLVc&feature=fvwrel
Jusqu'au jour d'aujourd'hui le Sénégal n'a toujours pas d'armée capable de protéger ses populations. Avec la crise au Mali, de nouveaux accords de défense ont été signés avec la France dès l'investiture du président Macky Sall.
 Cordialement,
Ndack Kane
« L’émotion est nègre, comme la raison est hellène »
Cher Kane,
 Jusqu'au jour d'aujourd'hui le Sénégal n'a toujours pas d'armée capable de protéger ses populations. Avec la crise au Mali, de nouveaux accords de défense ont été signés avec la France dès l'investiture du président Macky Sall.
 Pourtant les diambars ont fait du bon travail au Liberia sous le General Diallo et ont ete une des pieces maitresses du dispositif qui a repousse l offensive de Taylor.  Et le professionalisme des contingents senegalais a travers le monde est bien apprecie.  J ai eu la chance de les frequenter ci et la et ils m ont toujours apparu capables.
J ai toujours pense que les Senegalais avaient le luxe d etre tres dur avec leurs institutions et leurs hommes, a juste titre parfois mais assez deroutant quand on sait que c est le seul pays sahelien francophone qui peut se targuer d une stabilite et un niveau de developpement enviables pour la plupart des pays africains.
Vous savez, les maliens s amusaient a voir les liens priviligies entre le Senegal ou la Cote d Ivoire avec l ancienne metropole comme un signe de faiblesse, ou pire, de servitude, et une de nos grandes fiertes etait notre armee nationale qu on pensait etre independant d esprit et de corps.  Nous avons tous vu le fruit de cette chimere.  Une armee est une arme a double tranchant et son absence est parfois salutaire ou souhaitee.  L equateur n a pas d armee et la protection d un ami plus fort est aussi une strategie.
Quand je vois l etat de la situation securitaire et economique de nombre de nos pays, je me dis que des peres reticents de l independance comme le Gabonais Leon Mba ou l Ivoirien Houphouet ne font plus tellement figure de bouffons face a ceux qui comfortaient nos fiertes africaines alors qu ils sapaient nos pays de leurs forces vives comme Sekou Toure, Modibo Keita ou Mobutu.  Le Senegal aujourdhui a un revenu moyen par hab au moins double celui du Mali, une classe moyenne est visible et consequente a Dakar, et les racines democratiques y sont profondes, malgre la deconfiture ivoirienne ces infrastructures sont toujours l envie de la sous region et j etais impressionne par Libreville.
 Je suppose que le defi de toujours demeure, separer les veritables intentions de la demagogie et l incompetence.  Nous sommes mieux outilles et eduques aujourdhui, je dirais plus meurtri, pour se faire enfarinner.  En tout cas il est lieu de l esperer parce que les charlatans arrivent encore a  mobiliser les foules mais il est important de rappeller que bien de commercants et de peres de familles sentaient que quelque chose clochait des le debut:"Et la monnaie dans tout ca?" s’interrogeaient certains.
Soukouna
« L’émotion est nègre, comme la raison est hellène »
 Cher Soukouna,
Merci pour cette réponse, cette introspection que vous faîtes et qui vous honore. Mais permettez-moi de vous dire ce qui m'a marqué le plus en lisant votre texte: les comparaisons que vous faîtes se limitent d'Africains à Africains. Je m'explique.
Quand Kadhafi achetaient des armes aux Occidentaux, il le faisait dans quel but ? N'oublions pas que l'attaque de l'OTAN en Libye a eu raison de Kadhafi en quelques semaines ou mois. En récupérant le vieil arsenal des puissants avec ses pétrodollars, Kadhafi ne se protéger pas contre eux, puisque ceux-ci en sont présentement à un autre niveau en matière d'armements, aux drones et aux bombes chimiques. Contre qui s'équipait-il alors ? Contre les plus faibles, à savoir ses propres voisins africains. Et également contre son propre peuple, en cas de rébellion par exemple.
La grande différence entre les élites africaines et les autres élites de ce monde est que nos élites, en tout cas celles qui ont un peu de pouvoir, sont tous aussi barbares que les autres (pour le moment le monde n'a su fonctionner qu'ainsi, par la guerre) mais leur force n'est dirigée qu'envers leurs propres peuples. À l'intérieur du continent africain. Alors qu'après des siècles de souffrance de nos populations, le réflexe de tous aux indépendances aurait du être de les protéger véritablement. Cette force devrait être dirigée vers l'extérieur du continent. Comme tout le monde essaie de le faire ailleurs dans le monde.
Les Nord-Américains ont connu des guerres à l'intérieur de leurs frontières pendant une assez longue période mais aujourd'hui cette page est tournée. L'Europe n'en parlons pas, cela a duré pendant des siècles. Après la guerre froide, des experts anticipaient que c'est l'Asie qui prendrait le relais des grandes guerres. Il n'en fut rien. Ayant l'ambition de revenir en grande force sur la scène internationale, et sachant que dans ce monde pour ne pas être mangé il faut former des blocs forts, l'ASEAN a été créé, la Chine et le Japon ne s'apprécient toujours pas mais collaborent. La stratégie de ces élites-là: rassembler les forces internes (politiques, économiques, militaires) et les diriger vers l'extérieur pour protéger les populations intérieures.
Mais chez nous en Afrique, que se passe-t-il ? Quand les Diambars font du travail, cela se limite à un problème africain. Dès que le problème implique l'étranger, ils n'ont malheureusement plus les moyens de leurs ambitions. Au Nigéria, la dernière fois que j'ai lu là-dessus, on en était à 3000 morts à cause de la crise qui sévit dans le pays. Le Nigéria lui-même a du mal à gérer sa propre crise. En Côte d'Ivoire, des partisans de Gbagbo ont crié au nationalisme, au patriotisme, mais deux ou trois hélicoptères français qui étaient déjà sur place avant même les évènements ont mis fin à la crise. Nous n'avons pu là-bas mettre fin à la crise nous-mêmes.
L'Afrique de l'Ouest est présentement une immense zone de trafics d'influence où l'Occident affronte l'Orient, ainsi qu'un terrain de jeux pour puissances. Au Sénégal, on signe des accords de défense avec la France ce qui nous rend dépendante d'elle mais ensuite il aurait fallu trouver le moyen de rendre la France dépendante de nous. Autrement la souveraineté n'existe pas. Un pays ne vous appartient que lorsque vous êtes capable de le protéger, de le contrôler. Autrement comment peut-il vous appartenir ?
Je rappelle que c'est la France de Sarkozy qui a attaqué Kadhafi, en entraînant l'OTAN avec elle, avec les conséquences que cela a aujourd'hui dans la sous-région. Je rappelle que c'est Juppé qui insistait haut et fort en janvier qu'il fallait négocier avec le MNLA. Et maintenant que la France s'est rendue compte de son erreur stratégique et pour la Libye et pour le MNLA, elle souhaite une intervention mais avec l'armée malienne mis en avant puisque, vu sa démographie, la France a tout à perdre dans cette histoire.
Et voici que c'est donc sur cette même France qui a participé, même indirectement si on veut, à la situation actuelle, c'est sur elle que nous comptons pour régler ce problème.
Je ne sais pas vous mais en tant qu'Africaine il y a des jours où je ne ressens aucun soutien solide, ni de mon élite politique, ni de mon élite religieuse, ni de mon élite militaire.
L'Africain est cet être qui naît dans des zones de non droits et qui ne doit son salut qu'à lui-même. Le Sénégal n'est pas une exception. Quand je discute avec de jeunes sénégalais qui vivent en Occident et qui ne souhaitent pas encore rentrer au pays, ils disent souvent la même chose: ils ne s'y sentent pas en sécurité. Et je parle là de la minorité éduquée qui vient des classes moyennes et dont les revendications sont très légitimes. Alors imaginez le monde rural... Car Dakar ce n'est pas le Sénégal. Abidjan n'est pas la Côte d'Ivoire. Et Libreville n'est pas le Gabon. Dans la région de Kolda par exemple, au Sénégal, le taux de mortalité maternelle est environ de 800 à 1 000 décès pour cent mille naissances vivantes contre une moyenne nationale de 401 décès. Selon un article du Soleil, la région compte un gynécologue et 20 sages-femmes. Par contre à Dakar vous avez pas mal d'hôpitaux publics, des hôpitaux et cabinets privés, des écoles privés, des universités privés, ... Mais le Sénégal, l'Afrique, est d'abord et avant tout une région de paysans, pauvres. Ce sont eux les Africains. Le devoir des élites est de les mettre en avant.
Or, ce n'est pas ce que Senghor et Boigny ont fait. Sinon l'Afrique serait aujourd'hui émergente. Leurs pays tout au moins. La République de Singapour par exemple a aujourd'hui le meilleur système de santé au monde. Pourtant, jusque dans les années 70, c'est l'Asie qui était le continent qui était le plus en difficulté - famines, mortalités très élevées, niveaux d'éducation très faibles...
Aujourd'hui en 2012, la majorité des pays qui envient le Sénégal sont des pays africains. Le problème se trouve là. Pendant que le reste du monde se paie le luxe des comparaisons internationales, nous Africains n'avons que le luxe de nous comparer entre nous. Entre pauvres.
Oui vous avez raison, nous sommes aujourd'hui mieux outillés, plus éduqués et surtout plus meurtris. Puis l'Afrique n'a peut-être pas encore touché le fond. Mais nous n'en sommes peut-être plus très loin. Et après... elle n'aura plus d'autres choix que de s'unir pour de vrai et de remonter. Comme l'Asie à la fin de la guerre froide.
Cordialement,
Ndack Kane
« L’émotion est nègre, comme la raison est hellène »
Chere Kane,
C est vrai qu en Afrique nous comparons surtout vers le bas mais mon souci etait d etre relatif et equitable dans mes comparaisons sinon effectivement nos pays ne tiennent pas le haut du pave meme entre l Afrique du Nord et l Afrique en dessous du Sahara.  Vous touchez a beaucoup de choses  et je vais me limiter au theme de la comparaison entre nos pays et ceux d Asie.  Il est vrai que plus le temps passe moins nous avons des excuses et Dieu seul sait combien de je partage vos frustrations mais en dehors du choix crucial des hommes qui nous ont dirige il faut se demander a quel point nous etions vraiment preparer a l independance.  Il parait que le Zaire n avait pas plus de 30 personnes avec des diplomes universitaires quand il acceda a l independance, comment peut on meme envisager un developpement reel pour un pays la taille de l europe avec un tel effectif?  Je ne sais pas si on doit en vouloir a ceux qui reclamaient l independance tout en sachant la realite de la situation ou les anciens maitres coloniaux pour leguer de tel heritage ou permettre une telle farce.  Le Mali par exemple etait absolument pas viable avec le port le plus proche a plus de 1000 kilometres et entoure de pays tout aussi sous developpes.
On me dira que la Somalie a accede a l independance dans des conditions plus ideales avec un accord avec l Italie qui a permis la formation de fonctionnaires et autres pour preparer a l independance avec le resultat que nous voyons tous, mais je doute fort que cette preparation etait adequate pour les memes raisons.  L asie etait deja ouvert au monde dans son ensemble avant la colonisation et une classe dirigeante sophistiquee etait en phase avec le reste du monde.  L afrique a accede a l independance par forfait, c etait le mode du temps et les mouvements anticolonialistes etaient a leurs apogees.  Je crois comprendre que les francais ont force les Gabonais a declarer l independance.  Nous n etions pas pret et les nouveaux chefs voulaient surtout remplacer les anciens, pas developper ou etre independant fondamentalement.  La seule independance qui les interressait etait la liberte de jouir de la chefferie, aucune strategie ou blueprint realiste avait ete concue avant ou immediatement apres les independances. 
Je me rappelle que les Timoriens de l Est, avec qui nous travaillions etaient presses qu on se casse parce qu ils disaient ouvertement vouloir conduire les voitures japonaises a notre disposition, il etait clair que le pays n etait pas pret du tout a faire sans le monde exterieur et je me suis dit que l Afrique devait etre comme ca en 1960.  L Afrique est maintenant ou l Asie etait il y a 50 ans, une plus grande population, une elite plus nombreuse, plus sophistiquee et mieux outillee et une plus grande comprehension des enjeux nationaux et internationaux.  On aurait pu eviter ce gachis si on avait effectivement compris comme les Singapouriens et autres ont compris il y a cinquantes ans, que nous devons nous appuyer sur le savoir faire et les ressources humaines occidentales pour combler le deficit et nous ancrer aux methodes et visions modernes.  Effectivement, meme de nos jours, des policiers britanniques patrouillent et conseillent la police singapourienne, les compagnies asiatiques utilisent enormement de personnel occidental, la majorite des pilotes de Cathay Pacific sont des europeens et des americains et une part importante des directions techniques des ministeres asiatiques sont diriges ou fortement dependant des conseillers occidentaux.  L Asianisation n etait pas une priorite en dehors du champ visible et symbolique de la politique et c est fait de facon plus intelligente que l Africanisation.  Tel est aussi l autre petit secret du succes asiatique.
Soukouna

Cher Soukouna,
Votre thèse du succès asiatique est sensiblement la même que celle du singapourien Kishore Mahbubani qui l'explicite remarquablement dans son ouvrage "Le défi asiatique". Voici un résumé de l'ouvrage:
http://www.evene.fr/livres/livre/kishore-mahbubani-le-defi-asiatique-37054.php
« Pendant des siècles, les Asiatiques ont eu le sentiment d'avoir été exclus de l'histoire mondiale. Aujourd'hui, ils sont prêts à devenir des acteurs à part entière, après avoir intégré les 'bonnes pratiques' de l'Occident – l'économie de marché, les sciences et les technologies, la méritocratie, l'état de droit, le pragmatisme, la culture de la paix et le développement de l'éducation. Tels sont, selon Kishore Mahbubani, les 'sept piliers de la sagesse occidentale' dont se sont inspirés les pays asiatiques pour avancer à grandspas. L'Occident saura-t-il résister à l'ascension économique vertigineuse de l'Asie ? Pour Kishore Mahbubani, l'Asie n'a nulle intention de dominer l'Occident, elle y puise simplement les solutions qui lui permettront de tourner définitivement la page de la pauvreté. Mais il nous met aussi en garde : l'Occident devra à son tour renoncer à sa domination, notamment sur les institutions internationales. »
Ce que j'ai surtout retenu après lecture de cet ouvrage, c'est que les Asiatiques ont compris très vite que la liberté ne pouvait être que politique. Elle était d'abord et avant tout économique. Un être libre est d'abord un être qui arrive à se nourrir.
J'ai également retenu une erreur qui nous avons faite et qu'eux n'ont pas faite: l'amalgame entre culture/philosophie et instruments/institutions. Partant du principe que les Occidentaux n'ont rien inventé et que le savoir en soi émane du brassage des peuples depuis des millénaires, les Asiatiques n'ont pas hésité à s'abreuver des techniques/outils/institutions occidentaux tout en gardant leur culture à l'intérieur de leurs frontières. D'ailleurs, dans "Why nations fail", l'économiste Daron Acemoglu expliquerait  que le principal effondrement des nations vient des institutions. Et non pas des autres sources souvent présentées telles la culture.
Peut-être qu'en Afrique de l'Ouest, en souhaitant - et là je parle de tout le monde, élites, peuples, chaque membre de la société - en souhaitant donc perpétuer notre histoire d'antan, nous sommes restés prisonniers de celle-ci. Simplement parce que nous avons peut-être cru qu'il fallait choisir entre l'occidentalisation et la liberté d'être nous-mêmes. Alors que les deux étaient possibles, le premier n'étant qu'un instrument pour mieux vivre le second.
C'est je crois ce que Senghor voulait dire par "enracinement et ouverture". Malheureusement, il n'avait pas compris que ce n'est pas l'histoire chantée de la beauté de l'Afrique qui devait être enracinée, dans les esprits, dans les âmes. Ce qu'il aurait fallu enraciner, renforcer, enrichir, c'était les esprits eux-mêmes, les âmes elles-mêmes.
Un peu comme la façon dont le monde réagit fortement dès qu'on touche à un monument classé patrimoine de l'humanité au Nord du Mali, mais très peu lorsque des jeunes à Gao par exemple souffrent. Alors que ce sont eux, ces jeunes à Gao, ces jeunes du Mali, les peuples du Mali, qui sont les véritables patrimoines de l'humanité.
Cordialement,
Ndack Kane
« L’émotion est nègre, comme la raison est hellène »
« Il me pousse Invisibles et instants par tout le corps Secrètement exigés, des sens »
C’est chez Senghor, qui est d’ailleurs l’objet principal de notre analyse, que l’on note une récupération plus active de la théorie fonctionnaliste de Léo Frobenius. Dans plusieurs œuvres théoriques, surtout dans la série des Libertés (1 à 5), on rencontre en permanence l’influence de la philosophie de Frobenius (Paideuma ou saisissement). Senghor décrit dans plusieurs passages de Liberté 3 par exemple la nature des sociétés négro-africaines et s’inspire largement du modèle culturel prôné par les philosophes non- rationalistes allemands. En effet, dans l’article intitulé « Qu’est ce que la Négritude ? » Senghor nous entraîne dans une description de l’homme noir (subjectiver Geist) et de sa civilisation (Volksgeist), même si dans ce contexte le mot civilisation n’est pas antinomique au mot culture.
« Le Nègre est l’homme de la nature. L’environnement animal et végétal, foisonnant en Afrique depuis toujours, le climat chaud et humide lui ont donné une très grande sensibilité que maints ethnologues ont mise en relief. Le Nègre a les sens ouverts à tous les contacts, voire aux sollicitations les plus légères. Il sent avant que de voir, il réagit immédiatement au contact de l’objet, aux ondes qu’émet l’invisible. C’est sa puissance d’émotion, par quoi il prend connaissance de l’objet. Le blanc européen tient l’objet à distance ; il le regarde, l’analyse, le tue - du moins le dompte - pour l’utiliser » (Senghor, 1977 : 92).
Pourtant, Senghor relativise dans la même lancée. Il ne s’agirait pas chez le Négro-africain d’une pure intuition, excluant toute raison dans la connaissance de l’objet. Senghor décrit l’intuition comme un préalable, qu’il dénomme la raison-étreinte, cette immersion dans l’âme de l’objet avant de le saisir de par tous ses sens. Omettre ce détail dans sa tentative de démonstration de la spécificité du monde négro-africain, c’est naturellement l’élaguer de ses éléments complémentaires et somme toute nécessaires à la compréhension de l’idée entière.
CONCLUSION
L’assertion senghorienne, qui est l’objet de notre propos, « l’émotion est nègre, comme la raison est hellène », dissociée de son contexte discursif reste de facto incomplète, voire culturellement réductrice. Et c’est ce qui a poussé nombre de critiques, comme Cheikh Anta Diop ou certains chantres de l’african personality comme Wole Soyinka, à lui opposer une fin de non-recevoir, d’autant plus qu’une culture africaine purement intuitive reste très équivoque, voire inexistante. Par ailleurs, si on se réfère à l’article consacré à ce sujet dans Liberté 3, Senghor ne soutient pas catégoriquement que la culture négro-africaine est une culture purement intuitive, dénuée de toute raison, mais qu’elle aurait fondamentalement la sensibilité comme moyen primaire d’accès à la connaissance de l’être, de l’univers en son sein. Cela n’étant bien sûr qu’une première étape comme Senghor tentera plus tard de l’expliquer :
« Il reste que le Blanc européen est d’abord discursif ; le Négro-africain, d’abord, intuitif. Il reste que tous les deux sont des hommes de raison, des Homines sapientes, mais pas de la même manière » (Senghor, 1977 : 92).
Pour conclure, cette tentative de réconcilier les fronts, d’établir le dialogue entre partisans et adversaires du poète - président, qui, il faut le repréciser du reste, fut sans doute l’un des plus ardents défenseurs de la culture et de la civilisation négro-africaines, nous a mené d’abord aux lointaines influences et traditions philosophiques allemandes qui, de Herder à Frobenius, sont venues alimenter le répertoire argumentaire des chantres de la Négritude. L’insurrection contre l’assimilation agressive, dont l’Afrique fut l’objet, les a poussés à se familiariser avec d’autres modèles de pensées. On a refait dans cet article le cheminement inverse pour retrouver l’origine de l’émotion dans le discours des pères fondateurs de la Négritude. Le mérite de Frobenius est de replacer les cultures africaines, avec l’oralité comme premier medium de conservation de l’histoire, au centre d’un ordre de pensée réducteur, qui les avaient reléguées au plan de non culture et de non civilisation. Tel était le contexte de réception de la Paideuma et du don d’émotion.
 
 [3] L’étude critique de cette phrase de SENGHOR publiée par les Presses Universitaires de Dakar lors du colloque organisé à l’occasion de son 90e anniversaire les 10 et 11 octobre 1996 (voir Mame SOW, 1996 : 301-306), le retour fréquent de critiques africains sur cette thèse ou ses dérivés, dont Marcien TOWA (Poésie de la Négritude, 1983), Wole SOYINKA (L’opéra Wonyosi, 1977), confirment qu’après tant d’années, l’assertion soulève toujours des passions, malgré les nuances qui l’accompagnent. SENGHOR écrit en réalité en 1939 : « Sensibilité émotive. L’émotion est nègre, comme la raison hellène. Eau que rident tous les souffles ? ’Ame de plein air ’ (I) battue des vents et d’où le fruit souvent tombe avant maturité ? Oui en un sens. Le Nègre aujourd’hui est plus riche de dons que d’œuvres. Mais l’arbre plonge ses racines loin dans la terre, le fleuve coule profond, charriant des paillettes précieuses ». Phrase pleine de nuances, mais dont l’élément le plus saillant est souvent mis en avant et par conséquent équivoque. « Naturellement, comme dans tout discours ramassé, la pensée présente les défauts d’une pensée non développée : elle manque de nuance. L’espace d’un vers est trop court pour dire des nuances » (Mame SOW, 1996 : 301).
[4] En effet, SENGHOR dit dans une préface de l’une des œuvres de Léo Frobenius : « [...] j’avais commencé de suivre des cours à l’Institut d’Ethnologie de Paris et à l’Ecole pratique des hautes Etudes. Je vivais donc dans la familiarité intellectuelle des plus grands africanistes, et d ’abord des ethnologues et linguistes. Mais quel coup de tonnerre, soudain, que celui de Frobenius !...Toute l’histoire et toute la préhistoire de l’Afrique en furent illuminées - jusque dans leurs profondeurs. Et nous portons encore, dans notre esprit et dans notre âme, les marques du Maître, comme des tatouages exécutés aux cérémonies d’initiation dans le bois sacré.[...] C ’est Léo Frobenius, plus que tout autre, qui a éclairé, pour nous, des notions comme émotion, art, mythe, Eurafrique » (Senghor, 1973 : VII).
 


 






 L'auteur  Oumar Maiga
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés:
Commentaires: (51)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
TKHE En Novembre, 2012 (10:43 AM) 0 FansN°:1
Je ne comprends pas pourquoi on a donné le Goncourt à Ferrari et pas à Maiga! Je ne comprends pas!!!
Anonyme En Novembre, 2012 (19:19 PM)0 FansN°: 434148
c'est parce que tu n'est intelligent.
avec tout le respect que je dois à Senghor, cette phrase est une insulte à la race noir.
Anonyme En Novembre, 2012 (09:01 AM)0 FansN°: 435505
PASSEZ ET CONSULTEZ DES ANNONCES GRATUITES PARTOUT AU SENEGAL SUR MAKETBI.COM
Unpassant En Novembre, 2012 (10:49 AM) 0 FansN°:2
si la raison c'est être créatif ou inventif ,là le NOIR doit faire des efforts.
LA RAISON C'EST CONNAITRE DIEU ET L'ADORER!!!
Anonyme En Novembre, 2012 (11:15 AM) 0 FansN°:3
Bonjour M. Maîga. J'ai lu et j'ai beaucoup de considération pour ce que vous faites. Même si votre article est acceptable pour le fond, la forme cependant souffre d'insuffisance! Dans l'avenir, il faudra penser aux élèves qui vous lisent et par ricochet éviter les coquilles. Ces élèves croient que tout ce qui est écrit sur Internet est bon. Alors attention à l'influence!
Maiga En Novembre, 2012 (11:28 AM)0 FansN°: 433447
décidément j ai du mal à me faire comprendre des sénégalais je fais partir des plusieurs réseau et les discutions que je trouve intéressante je les balance sur seneweb sans rien changer dedans mes propres textes sont signes par moi ; quand j ecris je mets de l humour de la à penser que je fais lavage de cerveau il ya un pas qu il ne faut pas franchir, apres les insultes voici les accusations
Merci
peace in love
Anonyme En Novembre, 2012 (12:04 PM)0 FansN°: 433502
Je ne vous accuse de rien, Monsieur! Quel est votre objectif à travers vos articles? Ils sont d'ordre pédagogique ou quoi?
Leuk_ En Novembre, 2012 (13:05 PM)0 FansN°: 433653
Tout à fait
Leuk_ En Novembre, 2012 (13:14 PM)0 FansN°: 433668
Pour abonder dans le même sens que cet Anonyme au post N°4

"Bonjour M. Maîga. J'ai lu et j'ai beaucoup de considération pour ce que vous faites. Même si votre article est acceptable pour le fond, la forme cependant souffre d'insuffisance! Dans l'avenir, il faudra penser aux élèves qui vous lisent et par ricochet éviter les coquilles. Ces élèves croient que tout ce qui est écrit sur Internet est bon. Alors attention à l'influence!"
Anonyme En Novembre, 2012 (11:25 AM) 0 FansN°:4
cette conception de Senghor et autre soit disant intellectuelle de l'Afrique à mené l'Afrique vers le sous développement. on est dans un monde ou l'émotion, la culture et l'art n'ont plus de services aux peuples .par contre la raison, la science et la technologie ont permis à plusieurs pays d'occidentaux à se développer.
Tant que l'émotion(musique,danse,art,poésie)sera nègre et que la raison(science,technologie)sera ébène , l'Afrique sera toujours en retard
Vrai En Novembre, 2012 (11:27 AM) 0 FansN°:5
vous passez tout votre temps á réflechir surles idées de Senghor, alors que tout le monde sait que il a toujours été au service du blanc et contre l´avancée de son peuple. Que des foutaises! Un vrai complexé plein de contradictions qui a contribué au pillage de l Afrique. Amicalement
Anonyme En Novembre, 2012 (11:29 AM) 0 FansN°:6
Bravo MAIGA
Anonyme En Novembre, 2012 (11:29 AM) 0 FansN°:7
bravo MAIGA
Xalat En Novembre, 2012 (11:43 AM) 0 FansN°:8
Maiga,

ce que Senghor a voulu dire par cette phrase est quelque chose de TRES GRAND. L emotion signifie une nergie qui n est pas liniaire á premier vu tandisque la raison est une energie liniaire á premier vu. Les energies non liniaires sont tres bien ordonnees et organisees par DIEU, c est pourquoi le monde liniaire ne peut pas bien l apprehender, d´ou les critiques d helene sur lemotion. L emotion est plus de DIEU que la raison. Il se pourrait que le plus saint des hommes soit un noir et que ce sont les caracteristiques du monde non-liniare qui menent au paradis. Cependant le metissage des deux ou leur complementarite renforce et donne naissance á de tres bonnes energies aussi.

Les energies liniaires et non liniaires sont tous bons. Vive le negre et vive le blanc.

L analyse du cerveau des hommes renforce les connaissances sur les creations divines.
Maiga En Novembre, 2012 (14:34 PM)0 FansN°: 433760
J’aurais préféré ne pas participer au débat, Just lire les réactions mais je le trouve très intéressant pour une pas des injures ;
1- A la question : Monsieur! Quel est votre objectif à travers vos articles? Ils sont d'ordre pédagogique ou quoi? Réponse : C’est plutôt les réactions des uns et des autres qui me permettent de mieux comprendre les articles que je lise ; et pour ce qui est de mes propres textes(humoristiques) un domaine qui m’intéresse beaucoup seneweb me permet de toucher un public plus large et d’amener des corrections à ces textes.
2- Pour la Remarque "Bonjour M. Maîga. J'ai lu et j'ai beaucoup de considération pour ce que vous faites. Même si votre article est acceptable pour le fond, la forme cependant souffre d'insuffisance! Dans l'avenir, il faudra penser aux élèves qui vous lisent et par ricochet éviter les coquilles. Ces élèves croient que tout ce qui est écrit sur Internet est bon. Alors attention à l'influence!"
Réponse :C’est avec beaucoup de regret que je découvre le fait que mes articles peuvent influencer sur les élevés ! Sont t ils les plus mauvais sur ce site ? j’aurais voulu que vous me donniez un texte pour référence ; je suis un apprenti , qui essaye de partager le peu qu’ il connait.
3- Ca fait une semaine que le débat se passe sur ce texte sur un autre réseau malien ; mais la réaction suivante je la trouve très intéressante ; et d’ailleurs après le débat , je vais poster vos réactions sur l’autre réseau :
La voici Maiga,
ce que Senghor a voulu dire par cette phrase est quelque chose de TRES GRAND. L emotion signifie une nergie qui n est pas liniaire á premier vu tandisque la raison est une energie liniaire á premier vu. Les energies non liniaires sont tres bien ordonnees et organisees par DIEU, c est pourquoi le monde liniaire ne peut pas bien l apprehender, d´ou les critiques d helene sur lemotion. L emotion est plus de DIEU que la raison. Il se pourrait que le plus saint des hommes soit un noir et que ce sont les caracteristiques du monde non-liniare qui menent au paradis. Cependant le metissage des deux ou leur complementarite renforce et donne naissance á de tres bonnes energies aussi.Les energies liniaires et non liniaires sont tous bons. Vive le negre et vive le blanc.
L analyse du cerveau des hommes renforce les connaissances sur les creations divines.
Merci à vous tous
Sedar En Novembre, 2012 (15:57 PM)0 FansN°: 433872
Il faut avoir de l intuition avant d avoir un raisonnemnt.
L emotion est ETRE , la raison est Fausse car elle est humaine. Tous les raisonnements sont evolutifs donc elles changent ou se methamorphosent dans le Temp.

Merci Maiga
Anonyme En Novembre, 2012 (08:52 AM)0 FansN°: 435478
Le siège de l’émotion, c'est le coeur = siège de Dieu. Or la pensée vient de l'esprit siège des idées maléfiques.
Homme est crée de poussière or la poussière est noire donc Homme NOIRE est Image de Dieu;
Ibliss crée de Feu or le feu symbolise le rouge, Homme ROUGE = européen est à l'image de Satan.
Par conséquent, le mal et le bien se compléte.
Anonyme En Novembre, 2012 (12:30 PM) 0 FansN°:9
lisez l article dont je parle vous verrez comment la phrase de senghor replacé dans son contexte.
Anonyme Ma DIA En Novembre, 2012 (12:58 PM) 0 FansN°:10
Les fautes, en un mot, le fond et la forme prouvent que ne commente pas SENGHOR qui veut! L'émotion? La raison?! A définir, d'abord... La culture ? et la civilisation ?...que SENGHOR distingue bien! A comprendre... N'est pas intellect-uel tout prétendant! Kor Dior! "morrom amoul!" Depuis SENGHOR, l'école est foutue. Les autres Présidents, après SENGHOR, sont des méchants et des complexés. Ils n'aiment pas nos enfants...Triste, triste...
Bra En Novembre, 2012 (14:03 PM) 0 FansN°:11
SENGHOR mo tardel SENEGAL . a part ses reveries il n'etait fort en rien du tout. il nous a juste transmis ses complexes. Mais heureusement mi gui daigne ndanque ndanque................
Bra En Novembre, 2012 (14:05 PM) 0 FansN°:12
senghor dafa niou tardel lou bari.
neque toubab rek mo ko interessé wone.........
Senegalaisvivantaumaroc En Novembre, 2012 (14:37 PM) 0 FansN°:13
Encore quelqu'un qui n'a rien compris
diop bassirou je suis origina En Novembre, 2012 (14:55 PM) 0 FansN°:14
Je pense que critiquer pour critiquer n"a aucun sens. Avant de critiquer il faut revoir le sens des mots et dans quel contexte les mots sont employes.Parce que quand Senghor dit
@bran En Novembre, 2012 (15:03 PM) 0 FansN°:15
c est cette politique du dialogue du grand Senghor que vous dites retarder ?vous etes le moins intelligent en Afrique a voir sur terre .Dites-moi de nos jours dans quelles pays il n y a pas de trouble politique en afrique (coup d´etat ,monopole du pouvoir ....)reflechi mon pot et je crois qu on est le pays le plus pauvre du monde a voir?
Dofff! En Novembre, 2012 (16:15 PM) 0 FansN°:16
je pense que senghor parlait de ses meufs! celle qu il aimait la black (khalé bou bakh ak tate you reuyye...) et la toubab (héléne avec ses arguments définis par le contexte sociopolitique). senghor était un saï saï. je l aime bien. RIP!
Anonyme En Novembre, 2012 (18:11 PM)0 FansN°: 434047
tu répond bien à ton pseudo vrai doff nga, comment tu peux penser pareil !!
Anonyme En Novembre, 2012 (18:12 PM)0 FansN°: 434050
Tu réponds bien à ton pseudo, vrai doff nga comment tu peux penser pareil!
Anonyme En Novembre, 2012 (18:28 PM)0 FansN°: 434074
La ''Raison'' c'est l'égoïsme, la haine dans toutes ses formes, l'animosité qui a conduit tous les maux des siècles passés et avenirs(esclavagisme en particulier); cela colle bien à la pensée diffuse de l'être Hélène.
L'émotion traduit toute la bonté de l'etre humain sans laquelle il n'y aurait aucune invetion médicale, technologique, ... Dire que l'émotion ne relève pas de la science, de la Technologie relève de l'inculture idiote et absurde: aucun savant n'a pu effectuer le moindre travail sans émotion alors que la raison a obligé des savants juifs à fabriquer des outils pour leur proprehégémonie. BRAVO au @14 qui a tout compris la pensée de cet illustre LSS
Sa Matt Goloniaye En Novembre, 2012 (17:51 PM) 0 FansN°:17
Maiga,
J'avoue que ton texte est tres interesant, mais pas bien formule!

Quant a moi, je reste persuade de q c pure connerie de dire que l'emotion est negre et la raison hellene car dans la dimension "Temps" cette assertion ne tient pas route!

Je note aussi que tu as une dente contre les senegalais d'etre toujours sous un valet de la France!
Maiga En Novembre, 2012 (17:58 PM)0 FansN°: 434020
sorry la discussion du texte c est entre deux intellectuels je n ai rien dit personnellement
Mon cher sa Matt Goloniaye
Anonyme En Novembre, 2012 (18:11 PM) 0 FansN°:18
BRAVO N°14 : Vous avez tout dit
''cette conception de Senghor et autre soit disant intellectuelle de l'Afrique à mené l'Afrique vers le sous développement''. Quel raisonnement IDIOT qui prouve que la RAISON d'HELENE n'a pas d'humanité comme LSS a voulu le signifier.ET quel mensonge de dire que la Sciences Humaines ou Techniques,la Technologie ne relévent pas de l'émotion qui est nègre. Sans l'émotion, l'homme n'aurait jamais rien inventé et toutes ces inventions sont nées de fortes, nobles et nobles émotions humaines qu'incarnent les premières especes humaines que sont les Noirs. La Raison est le Centre de l'égoïsme, de la haine qui ont provoqué des tueries sanglantes
Anonyme En Novembre, 2012 (20:13 PM) 0 FansN°:19
J'ai bien apprécié votre post, surtout sur l'explication cette fameuse assertion de Senghor, a vrai dire c'est en lisant l'anthologie du savoir sur la philosophie occidentale contemporaine, du passage de Hume de la nature humaine, Kant à Nietzsche où on retrouve le point commun que toute connaissance doit prendre pour point de départ la sensibilité que je redécouvre d'une autre sensibilité donc ce fameux propos que vous m'avez sans doute aidé à mieux comprendre, je vais aller redécouvrir ses œuvres sans apriori.
Anonyme En Novembre, 2012 (20:15 PM) 0 FansN°:20
Ce qui me fait réagir c'est plutôt la partie sur les relations des pays en général avec le monde extérieur, je vous rejoint exactement sur ces points, cependant s'agissant de la manière que les pays africains ont accédés à l'indépendance, ils étaient sans doute pas prêts mais aussi on peut penser qu'il manquait d'hommes non seulement avec une forte vision de politique économique mais aussi capable de mobiliser les peuples autour d'une idée de nation, de destin commun et d'un but à atteindre, de discuter et de négocier avec l'état colonisateur comme état à état pour ses propres intérêts, quand je dis tout cela, je pense à certains leaders comme Thomas Sankara, Patrice Lumumba,...Mamadou Dia en outre...Je ne vais pas m’attarder sur ce faux argument qui serait que la cause principale est la Françafrique. Je pense qu’il y’a eu surtout les deux pays pas prêts avec des hommes moyens où pire des dictateurs tout simplement, sinon on aurait du mal à comprendre après 62 ans d’indépendance que le vrai décollage tarde encore à arriver.
Gaby En Novembre, 2012 (09:54 AM) 0 FansN°:21
Comme vous le dites si bien à l'entame de votre bon texte . " Senghor et Cesaire etaient des pionniers dans l honnetete intellectuelle et la capacite de se resourcer tout en restant moderne. La démonstration a été faite hier à travers le spectacle télévisuel sur OBAMA quand ce dernier remerciait les membres de son bureau de campagne pour travail qu'ils ont opérés. Fait inédit le Président n'a pu arrêter ses larmes ; et voilà la touche , l'émotion.
Anonyme En Novembre, 2012 (12:02 PM) 0 FansN°:22
MAIS QUAND EST-CE QUE VOUS "LES PETITS NEGRES BLANCS" ALLEZ TOUS ARRETER DE NOUS FAIRE CHIER AVECVOS GARGARISMES.

LES SENEGALAIS N'EN ONT RIEN A FOUTRE DE SENGHOR....
DE CE QU'IL A PUIS DIRE OU NE PAS DIRE.

VOUS ETES TOUS AUSSI MEPRISABLES LES UNS QUE LES AUTRES.

CONCENTREZ PLUTOT VOS EFFORTS DANS LA RECHERCHES DE SOLUTIONS, POUR LE DEVELOPPEMENT DE NOTRE PAYS ET DE NOTRE CONTINENT.

LAISSEZ SENGHOR DANS SON ENFER DE COMPLEXE.

VOUS ETES TOUS TROP CONS, POUR REALISER QUE VOUS ETES LA RISEE DES FRANCAIS, QUI VOUS REGARDENT TOUS COMMES DES PETIS NEGRES QUI VEULENT LEUR DEMONTRER QU'ILS METRISENT BIEN LEUR LANGUE.

REVENEZ SUR TERRE, ET ARRETEZ VOTRE COMPORTEMENT HUMILIANT.......

UN PEU DE VERGOGNE AU MOINS..

EST-CE QUE QUELQU'UN PEUT NOUS DIRE CE QUE "PARLER UN BON FRANCAIS" NOUS A APPORTE,

VOUS ETES TOUS DES SOUS DEVELOPPES MENTAUX....

BASTA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Anonyme En Novembre, 2012 (12:17 PM)0 FansN°: 435855
Vous avez mille fois raison!

C'est tout de meme consternant de voir que des senegalais puissent perdre leur temps a reflechir sur des sujets de ce type.

Je suis d'accords qu'ils devraient plutot reflechir sur des sujets de developpement, ce qui serait mille fois pus utiles.
Anonyme En Novembre, 2012 (19:07 PM)0 FansN°: 436414
"perdre leur temps a reflechir sur des sujets de ce type...."

tu te sens exclu car INCAPABLE de comprendre ni de reflechir ni de penser sur ce sujet ni sur aucune pensée de senghor. Tu ne peux même pas etre pour ou contre car tu n'y comprends que dalle.

ce qui te reste c'est : INSULTER et critique facile pour avoir l'air de "faire partie".

c'est quoi le developpement deja , toi qui en parle?
Rama En Novembre, 2012 (23:43 PM)0 FansN°: 436769
hahahha bien dit poste 26 mention spécial a toi !! au moin quelqu'un de raisonnable !! trés bien dit !!!
Anonyme En Novembre, 2012 (14:10 PM) 0 FansN°:23
You Are An Emotional Being Before You Are A Rational Being.
Anonyme En Novembre, 2012 (23:39 PM) 0 FansN°:24
kk
Anonyme En Novembre, 2012 (23:40 PM) 0 FansN°:25
pp
Bayenzin En Novembre, 2012 (02:37 AM) 0 FansN°:26
Ce debat est depasse

Ajouter un commentaire

 
 
Oumar Maiga
Blog crée le 30/06/2012 Visité 895673 fois 624 Articles 25451 Commentaires 47 Abonnés

Posts recents
Francopholie la France propose et le canada dispose
La complaisance serait une source de la dictature et de la médiocrité
Et si on rendait la raison émotionnelle plus accessible au negre
Et si on rendait la raison émotionnelle plus accessible au negre
Mouvement des aigris-et le pari du seau d eau glacée
Commentaires recents
Les plus populaires